Retour accueil
Abonnez-vous à notre newsletter
Consulter notre dernière newsletter
Saisissez votre recherche
 
Des réponses aux questions les plus posées
Nous contacter
Communiqués de presse
Accès Espace PRO
Vous êtes dans : Espace Salarié / Se former

Espace Salarié

Se former

Le plan formation

  • De quoi s’agit-il ?


Le plan de formation regroupe l’ensemble des formations dont la mise en œuvre est décidée par l’employeur. Ce dernier est tenu d’assurer certaines formations : celles relatives par exemple à l’adaptation à votre poste de travail ou liées à la sécurité.

  • Pour qui ?


Tous les salariés de l’entreprise peuvent partir en formation.

  • Quelles formations ?


Dans le cadre du plan de formation, votre employeur peut vous demander de suivre une ou plusieurs actions répondant à l’un de ces objectifs :

  • adaptation à votre poste de travail ;


  • évolution ou maintien dans l’emploi ;


  • développement de vos compétences.



  • Dans quelles conditions ?


Action de formation Pendant ou hors temps de travail (HTT) ?
Quelle rémunération ?
Un accord avec votre employeur est-il nécessaire ?

Adaptation au poste de travail (type 1)
Obligatoirement pendant le temps de travail.

Dépassement possible dans le cadre des heures supplémentaires autorisées dans l’entreprise.

Au taux normal avec paiement des heures supplémentaires si nécessaire Non
Liée à l’évolution ou au maintien dans l’emploi (type2) Pendant le temps de travail mais dépassement possible jusqu’à 50 h/an Au taux normal

Pas de paiement des heures supplémentaires en cas d’accord de dépassement de votre horaire de travail

Oui si dépassement de votre horaire de travail sans paiement des heures supplémentaires : accord d’entreprise ou à défaut, accord individuel avec votre employeur
De développement des compétences (type 3) Pendant le temps de travail ou HTT dans la limite de 80h/an
Pendant le temps de travail : rémunération habituelle
HTT : allocation de formation (50% du salaire net)

Oui si formation
HTT :
si accord individuel* avec votre entreprise


(*) L’accord peut être dénoncé dans les 8 jours suivant sa conclusion. Cet accord doit comporter les engagements de l’entreprise à votre égard :

  • conditions d’accès, dans un délai d’un an maximum après la fin de votre formation, aux fonctions disponibles correspondantes aux connaissances acquises,

  • conditions d’attribution de la classification correspondant à l’emploi occupé,

  • modalités de prise en compte de vos efforts.

De votre côté, vous vous engagez à suivre la formation avec assiduité et à satisfaire aux évaluations.



Le contrat de professionnalisation

  • De quoi s’agit-il ?


D’un contrat de travail, à durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI) en alternance -associant travail et formation- avec à la clé une qualification professionnelle reconnue. Vous êtes salarié et pendant la durée du contrat (CDD) ou de l’action de professionnalisation (CDI) vous bénéficiez d’un parcours personnalisé en fonction de votre niveau et de vos acquis.
Un tuteur vous guide tout au long de ce parcours.


  • Pour qui ?


Pour les jeunes de moins de 26 ans et les demandeurs d’emploi.



  • Quelle durée ?

  • Contrat à durée déterminée (CDD) à temps plein ou partiel de 6 à 24 mois.


  • Contrat à durée indéterminée (CDI) à temps plein ou partiel avec une action de professionnalisation de 6 à 24 mois.



  • Quel parcours ?


Il comporte les actions de formation, d’évaluation et d’accompagnement nécessaires pour obtenir la qualification visée.



  • Quelle rémunération ?


Elle est variable selon votre âge et votre niveau de formation :

 
< 21 ans
21/25 ans

26 ans et +

< Bac pro ou titre de même niveau

60 % SMIC

75 % SMIC

85 % MC*
et au moins
100 % SMIC

Titulaire d’un Bac pro ou titre professionnel de niveau IV
70 % SMIC
85 % SMIC


* MC Minimum Conventionnel

La période de professionnalisation

  • De quoi s’agit-il ?


Favoriser votre maintien dans l’emploi grâce à une formation en alternance. Un tuteur peut vous accompagner tout au long de ce parcours personnalisé d’une durée minimale de 80 heures.



  • Pour qui ?


Vous pouvez bénéficier d’une période de professionnalisation, si vous êtes un salarié en CDI :
  • avec une qualification insuffisante par rapport à l'évolution des technologies et des organisations,


  • après quinze ans d'activité professionnelle ou à partir de votre quarante-cinquième anniversaire (avec un an de présence dans l’entreprise qui vous emploie). Il s’agit de consolider votre seconde partie de carrière professionnelle,


  • avec un projet de création ou de reprise d'entreprise,


  • reprenant votre activité professionnelle après un congé maternité ou un congé parental ou encore, après une absence de longue durée pour cause de maladie ou d’accident du travail,


  • reconnu comme travailleur handicapé.


  • Quelles formations ?

Toute action en alternance :

  • permettant d’acquérir un diplôme ou un titre à finalité professionnelle, une qualification professionnelle établie par la CNPE ou une qualification professionnelle reconnue dans les classifications de la convention collective ;


  • dont l’objectif de professionnalisation est défini par la CNPE.

La CNPE de quoi s’agit-il ?

De composition paritaire (représentants d’employeurs et de salariés), la CNPE de la branche est notamment chargée :

- de suivre l’évolution des titres ou diplômes, des qualifications professionnelles,

- de promouvoir la politique de formation de la branche : orientations générales, évaluation des besoins,

- d’anticiper la transformation des activités et des métiers du secteur…



Sont notamment encouragées les actions précédées d’un bilan de compétences et/ou impliquant une action de VAE.


  • Formation pendant ou hors temps de travail ?


Si la formation prévue dans le cadre d’une période de professionnalisation est réalisée en tout ou partie hors temps de travail, elle peut être mise en œuvre à votre initiative, dans le cadre du DIF ou à l’initiative de votre employeur.

Elles doit alors faire l’objet d’un accord individuel avec votre employeur.

Pendant votre temps de travail, vous continuez de percevoir votre salaire habituel.
Hors temps de travail, vous percevez l’allocation de formation.



Le Droit Individuel à la Formation (DIF)

  • De quoi s’agit-il ?


Mis en œuvre à votre initiative, le DIF vous permet de partir en formation pendant ou hors temps de travail. Et ce, à hauteur du nombre d’heures accumulées chaque année (20 heures capitalisées par an si vous travaillez à temps plein, proratisées si vous êtes à temps partiel) dans la limite de 120 heures.

Chaque année votre employeur vous informe du nombre d’heures ainsi acquises.


  • Pour qui ?


Pour tous les salariés sauf si vous êtes en contrat de professionnalisation ou apprentis.



  • Quelle formation demander dans le cadre du DIF ?

Attention : votre employeur doit donner son accord sur le choix de la formation demandée. Certaines actions sont considérées comme prioritaires par la branche professionnelle.


  • Formation pendant ou hors temps de travail ?


Pendant votre temps de travail, vous continuez de percevoir votre salaire habituel. Hors temps de travail (RTT, jour habituellement non travaillé…), votre employeur doit vous verser une allocation formation égale à 50% de votre salaire net.


  • Quand et comment effectuer votre demande ?


Au cours de l’entretien professionnel ou par demande écrite déposée au moins 2 mois avant le début de l’action.

  • Quels droits en cas de rupture de votre contrat de travail ?

En cas de licenciement (sauf pour faute grave ou lourde), vous pouvez demander avant la fin du préavis à suivre une action de formation, de bilan de compétences ou de VAE.

En cas de demande, l’employeur finance l’action réalisée à hauteur du montant de l’allocation de formation correspondant au nombre d’heures acquises au titre du DIF.

En cas de démission, l’action de formation, de bilan de compétences ou de VAE doit être commencée avant la fin du préavis.


Le Congé Individuel de Formation (CIF)

  • De quoi s’agit-il ?


Le Congé Individuel de Formation (CIF) permet à tout salarié de suivre une action de formation à son initiative et indépendamment des formations suivies dans le cadre du plan de formation de l’entreprise. Peut entrer dans le cadre du CIF toute action de formation permettant au salarié de changer d’activité ou de profession, d’accéder à un niveau supérieur de qualification, de s’ouvrir à la culture ou à la vie sociale ou à l’exercice de responsabilités associatives bénévoles. Le CIF peut également être utilisé pour préparer et passer un examen.

La mise en œuvre et le financement sont assurés par le FONGECIF.

  • Pour qui ?


Tous les salariés peuvent demander à bénéficier du CIF, s’ils ont travaillé pendant 24 mois, consécutifs ou non, en qualité de salarié dont 12 mois dans l’entreprise.



Les formations plasturgie

  • De quoi s’agit-il ?

Dans le cadre de la formation continue, Plastifaf a développé une très riche panoplie de matériels pédagogiques pour les entreprises, les salariés, et les organismes de formation de la Plasturgie. Du Certificat de Qualification Professionnelle, uniquement délivré par des organismes habilités, au DVD de présentation d’une technique, tous ces supports sont répertoriés et présentés dans les Fiches produits formation.


  • Pour qui ?

Destinés à des formateurs occasionnels ou professionnels, à des publics très différents et de tous niveaux, ils sont assortis en fonction de leur objectif, de visuels, de matériel d'aide à l’animation, ou de livrets stagiaires complets. Selon leur usage ou leur ancienneté, ils se présentent sous forme de kits papier-transparents, de Cdrom, de DVD, etc.